Promenade à East Coast Park

Publié le par Marien

Voici quelques photos du plus long parc du pays. Il s'étend sur plus de 185 hectares et longe la mer. La piste cyclable est agréable, quoique bondée de monde la journée. Je préfère m'y promener la nuit.

Faire du vélo là-bas est un petit bonheur. On peut s'arrêter n'importe où, observer les tankers au loin, voir descendre les avions vers l'aéroport, voir des familles pique-niquer pour la journée, regarder les jeunes singapouriens se surpasser au skate park, sentir les poissons grillés du Sea Food restaurant, voir des pêcheurs en plein travail, des indiens se reposer sur les murets de pierre près du sable ou à l'ombre d'un arbre...

La boutique de location de vélo est ouverte 24h/24 ainsi que le Starbucks.

On peut y faire également du roller, organiser un barbecue en louant un emplacement prévu à cet effet, et même planter sa tente pour s'endormir face à la mer !

Bonne promenade en image !

Promenade à East Coast Park
Promenade à East Coast Park
Promenade à East Coast Park
Promenade à East Coast Park
Promenade à East Coast Park
Promenade à East Coast Park
Promenade à East Coast Park
Promenade à East Coast Park

Au-dessus des cargos immobiles passe parfois un avion qui lui aussi connaît les allers les retours les aléas du transport.

L’immobile rencontre le mouvement

Des centaines de cargos posés là deviennent comme des îles des villes minuscules et gigantesques où tout s’organise en attente de départ d’arrivée de retour de chargement de déchargement incessant continuel, comme le flux le reflux des vagues. En attente de rivage et d’horizon. Les gardiens de l’océan.

Certains attendent ici des mois

Avant de repartir

Promenade à East Coast Park
Promenade à East Coast Park
Promenade à East Coast Park
Promenade à East Coast Park
Promenade à East Coast Park
Promenade à East Coast Park
Promenade à East Coast Park
Promenade à East Coast Park
Promenade à East Coast Park

Dévisager les cargos qui brisent l’horizon comme une muraille d’acier. Frémir les embruns. Etre seul face à l’immensité.

Promenade à East Coast Park
Promenade à East Coast Park

Le cœur libre
les vagues furieuses
s’approchent se retirent

Me voici
là où le bleu de la mer
est sans limite

Toute la journée
Sans un mot
Le bruit des vagues

Le bruit incessant des vagues
Ma vieille maison natale
Si loin

Santoka (poète Japonais)

Promenade à East Coast Park
Promenade à East Coast Park
Promenade à East Coast Park
Promenade à East Coast Park

Publié dans photos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article